APPAREILLAGE

 

 

Audition Montée de Silhol à Alès et Audition Saint Christol,

des Audioprothésistes professionnels à votre écoute

La perte auditive

 

Définition

Elle peut être brusque (traumatisme sonore aiguë, une otite, prise de médicaments ototoxiques…) ou progressive (presbyacousie…). Si, dans le premier cas la perte auditive est facilement identifiable, dans le second, elle s’avère bien plus difficile à détecter car elle évolue lentement.

Les premiers signes viennent essentiellement de l’entourage qui se plaint par exemple du volume trop élevé de la télévision ou du manque de compréhension. En effet, la personne touchée n’a souvent pas conscience de la dégradation de son audition.

Dans tous les cas, dès que vous décelez une gêne auditive, n’attendez pas !
Contactez-nous afin de faire un bilan auditif.

 

La presbyacousie

 

La presbyacousie est l'une des principales causes de la perte auditive. Essentiellement liée à l'âge, elle se manifeste par l'élévation du niveau nécessaire pour percevoir un son. Cependant, de nombreux facteurs extérieurs peuvent aggraver cette évolution : prédispositions génétiques, exposition au bruit, problèmes circulatoires, etc.

 

Vous n'êtes pas seuls

Selon la dernière étude Euro Tracks, plus de 5 millions de personnes souffrent de problèmes auditifs,soit 13% de la population française.
Chez les plus de 74 ans, la proportion atteint environ 35 %
Or, même si les gens en ont conscience, seule une minorité est appareillée, moins de 30%.

 

Quand s'inquiéter ?

 

Les signes

 

Quelques signes évidents permettent d’être alerté d’une baisse d’audition :

  • Monter le son de la télévision

  • Trouver que les autres personnes n’articulent pas suffisamment

  • Perdre de l’intérêt ou se fatiguer lors de conversations de groupes ou réunions familiales

  • Répondre « à côté » du sujet, comprendre avec un décalage, du retard

  • Etre rapidement gêné par les sons forts (« Ne crie pas, je ne suis pas sourd ! »)

Vous avez un doute ? consultez sans attendre.


La meilleure correction est obtenue lorsque les capacités de l’oreille sont les moins altérées.

Le dépistage de la baisse auditive :

Vous avez 2 possibilités :

  1. Prendre un rendez-vous chez votre médecin ORL. Il est le seul à pouvoir diagnostiquer les causes de votre perte auditive. C’est lui, s’il y a lieu, qui vous établira une prescription médicale d’appareillage auditif.

  2. Faire un test d’orientation prothétique dans un centre d’audioprothèse. L'audioprothésiste vous conseillera et pourra vous orienter vers un ORL si nécessaire.

 

Pourquoi se faire appareiller ?

La perte auditive isole.
Une baisse auditive est source de fatigue (effort continuel à fournir pour suivre une conversation) et de lassitude à force de faire répéter.
La baisse auditive est source de stress quotidien, nous pouvons devenir irritables…
La baisse auditive peut vous mettre en danger (Nos deux oreilles nous permettent de définir précisément d’où vient un son, et ainsi nous localiser dans l’espace et nous avertir d’un danger)

Déroulement d'un appareillage

 

1er RDV - 1H30

- prise de connaissance de vos plaintes auditives, de vos gênes

- Détermination de votre environnement sonore et de vos besoins

- Bilant d'orientation prothétique tonal et vocal

- test de niveau de tolerance aux sons forts de vos oreilles

- Empreintes acoustiques du conduit auditif pour la fabrication sur mesure des aides auditives.

- Etablissement d'un devis, selon la législation, en fonction du résultat des tests,

de vos besoins et possibilités.

 

2éme RDV – 1H30

- Adaptation des aides auditives

- Mesures In-Vivo de la perception vocale servant de base aux réglages

- Mesure du gain de compréhension dans le calme et dans le bruit avec et sans l’équipement

- Apprentissage des premières manipulations

- Conseils de démarrage de la rééducation auditive.

 

3éme RDV et suivants – 0H30

- Vérification de l'efficacité prothétique

- paufinage des réglages en fonction du ressenti global

 

Suivi Permanent et régulier – 0H30

  • Nettoyage en profondeur systématique de l’équipement (démontage des embouts, passage au bac à ultra son aspiration des impuretés a niveau des micros et des écouteurs…)

  • Contrôle d’efficacité générale (contrôle de l’audition et du gain donné par l’équipement)

 

 

LES DIFFERENTES FORMES D’AIDES AUDITIVES

 

Les contours d'oreilles


 

L’appareil auditif se pose derrière le pavillon de l’oreille et le tube auditif de 3 mm de diametre rentre dans le conduit auditif et est maintenu par un embout sur mesure.

Les plus : robustesse, bonne autonomie de la pile, facilité de manipulation, se pose sur toutes les oreilles et sur tous les types de perte audtive, haute technologie.

Les moins : moins discret, même si leur taille a beaucoup diminué au fil du temps, et encombrement supérieur (notamment pour le passage des branches de lunettes chez certains patients.

 

Les écouteurs déportés

Modèle avec écouteur déporté

Le principe est le même que le contours d’oreille,
à la différence que l’écouteur se trouve dans le conduit auditif permettant ainsi d’avoir un tube reliant les deux, bien plus fin et discret. C’est la forme la plus courante et qui cumule le plus de qualités.

Les plus : discrétion, haute technologie, robustesse

Les moins : entretien de l’écouteur, ne se propose pas si la dextérité du patient est insuffisante ou si le conduit auditif est très étroit ou trop coudé.

Les intra-auriculaires

Modèle intra-auriculaire

Tout l’appareil est introduit dans le conduit auditif.

Les plus : discrétion, utilisation de l’amplification naturelle du pavillon de l’oreille.

Les moins : fragilité, faible autonomie de la pile, demande plus d’entretien, peut se proposer chez peu de patients

Technologie

 

A l’image des progrès technologiques dans tous les domaines (informatique, biotechnologie, aeronotiques...) les aides auditives évoluent en permanence pour satisfaire au maximum les attentes légitimes des malentendants.

Toutes fonctionnent sur le même principe :

– Des micros ultras performants qui captent les sons
– Une puce numérique qui effectue des milliards de calculs à la seconde permettant de différencier la parole du bruit,
– Un écouteur qui restitue le son amélioré et purifié dans la conduit auditif.

Les appareils actuels sont devenus entièrement automatisés

et sont très simples à utiliser, ils disposent :

 

- d’un ajustement automatique du volume

- Connectivité binaurale

- Émergence automatique de la parole en milieu bruyant

- Réducteur automatique des bruits

- Adaptation aux situations auditives diverses

- Mode téléphonique automatique

 

Accessoires de connectivité sans fil

 

La majorité des aides auditives actuelles proposent une connectivité Bluetooth pour se connecter sans fil aux TV, smart phone, tablettes, ordinateurs…Ainsi, nous pouvons téléphoner dans des lieux très difficiles avec une clarté idéale, écouter la Tv sans déranger son entourage, Ecouter de la musique à la manière d’un baladeur…

Accessoires

 

Casques TV

 

Les casques TV vous permettent d'écouter la télévision à votre niveau sans gêner votre entourage.

Il y a 2 types de casques pout la TV :

 

- les casques FM

Le signal de la télévision est transmis au casque par onde radio FM.
Portée : jusqu’à 100m ou d’une pièce à l’autre sans interruption de signal.

 

- Les casques infra-rouge

Le signal de la télévision est transmis à votre casque par signal optique invisible (infra-rouge).
Portée : dans un rayon de 10 mètres face à l’émetteur. Avantage : prix

 

Nous pouvons venir à domicile vous installer gracieusement le système si vous le souhaitez.

 

PROTECTIONS AUDITIVES

Mission : Protection !

 

Nous proposons toute une gamme de protections auditives adaptées sur mesure :

  • Des protections pour dormir

  • Des protections pour les musiciens

  • Des protections pour le tir (chasse, balltrap)

  • Des BOUCHONS ANTI EAU

  • Des protections pour l’industrie

  • ….

L'intensité sonore

 

C'est l’intensité sonore, en dB (décibels), qui est la principale responsable des traumatismes sonores. Une exposition prolongée à forte intensité peut entraîner une baisse irréversible de l’audition (dès 85dB A selon la législation du travail).

Il est indispensable de bien se protéger les oreilles si l’on est soumis à des sons forts.